Quand mettre de l'engrais à ses plantes d'intérieur?

Quand mettre de l'engrais à ses plantes d'intérieur?

Savoir quand il est temps de nourrir ses plantes d’intérieur, et quel engrais utiliser, est un défi, même pour les collectionneurs de plantes d’intérieur les plus expérimentés.

Les problèmes d’irrigation, de luminosité ou de parasites peuvent se régler en réagissant à un constat. Ma plante d’intérieur fane, je vais l’arroser. Je repère une attaque de parasite, j’applique de l’huile de neem, etc…. Mais il est beaucoup plus difficile de savoir quand nos plantes d’intérieur ont besoin d’être fertilisées. Il n’y a pas de signal clair, si ce n’est peut-être une croissance ralentie ou stagnante, mais elle est difficile à mesurer.

Donc, au lieu d’attendre un signal de la plante, vous devrez prendre les choses en main et imaginer la fertilisation comme un marathon. Un engrais pour plantes d’intérieur s’utilise selon un calendrier basé sur leur cycle de croissance. Et celui-ci doit principalement suivre les saisons. Chaque plante d’intérieur a des besoins légèrement différents en ce qui concerne les quantités et la fréquence des applications d’engrais, mais il n’est pas nécessaire de compliquer excessivement le processus.

La grande majorité des plantes d’intérieur communes ont des besoins en engrais suffisamment similaires pour établir un calendrier applicable à quasiment toutes les plantes, sans risquer de les sur fertiliser. Certaines plantes d’intérieur sont plus gourmandes que d’autres, c’est vrai. Et le meilleur moyen de résoudre ce problème est de choisir un engrais dont la composition sera adaptée à la famille de la plante (succulente, épiphyte, plante verte, etc…).

Voici donc une proposition de programme de fertilisation pour les plantes d’intérieur les plus courantes. Il est basé sur le cycle saisonnier de croissance des plantes qui, bien qu’elles soient à l’intérieur où les températures sont plus constantes, influence les plantes d’intérieur de manière similaire aux plantes d’extérieur.

Fertiliser ses plantes d'intérieur au printemps

Vous pouvez commencer à fertiliser vos plantes d’intérieur environ 8 semaines avant la dernière gelée de printemps. Comme au potager, les saints de glace (qui ont lieu aux alentours des 11 mai, 12 mai et 13 mai) sont un repère ancestral qui a fait ses preuves.

Cela signifie qu’on commence à appliquer un engrais à la mi-mars. A cette période, les jours commencent à s’allonger sensiblement et les plantes d’intérieur passent d’un état semi-dormant à une période de croissance active.

Si vous utilisez un engrais liquide, appliquez la moitié de la dose recommandée, une fois par mois jusqu’à l’été. Les plantes d’intérieur seront ainsi nourries à un moment où elles ne font que se préparer à une croissance active et n’ont pas encore besoin de grandes quantités de nutriments pour soutenir une photosynthèse intense ou une floraison.

Fertiliser ses plantes d'intérieur en été

Lorsque l’été arrive, il est temps de passer à un programme plus régulier de fertilisation des plantes d’intérieur. La fréquence des applications d’engrais d’été dépend du type d’engrais que vous utilisez.

Les engrais liquides naturels sont appliqués plus fréquemment, toutes les deux semaines, ou toutes les semaines pour les plantes à croissance rapide. Les produits granulés sont à utiliser moins fréquemment, environ une fois tous les mois ou tous les deux mois. Les engrais à libération lente pour plantes d’intérieur se décomposent lentement et libèrent leurs éléments nutritifs en petites quantités, sur une longue période. Une seule application de la plupart de ces produits dure de trois à quatre mois.

Suivez ce programme, que vous déplaciez ou non vos plantes d’intérieur à l’extérieur pour l’été. Les plantes d’intérieur sont en état de croissance active lorsque les niveaux de lumière estivale sont élevés, qu’elles soient exposées aux températures constantes d’un environnement domestique ou aux aléas d’un patio ou d’une terrasse.

Fertiliser ses plantes d'intérieur en automne

Environ 8 semaines avant le premier gel d’automne prévu, réduisez les quantités et la fréquence de vos engrais pour plantes d’intérieur. Cela signifie qu’à partir de la mi-août, vous pouvez réduire de moitié la quantité d’engrais et allonger l’intervalle entre deux fertilisations.

n entrant en dormance, les plantes vont se concentrer sur l’activité racinaire, pour accumuler des nutriments pour l’année suivante. Les besoins sont néanmoins inférieurs et elles pourront absorber les reliquats présents pour équilibrer votre substrat.

Fertiliser ses plantes d'intérieur en hiver

La plupart des plantes d’intérieur ne sont pas en état de croissance active pendant l’hiver et ne doivent donc pas être fertilisées. Il y a quelques exceptions à cette règle. Certaines plantes comme les orchidées par exemple, peuvent rester fleuries durant tout l’hiver si elles ont suffisamment de nutriments et de lumière. Dans ce cas, une application d’une demi dose d’engrais liquide au milieu de l’hiver peut être envisagée.

Le cas du rempotage: Si vous venez de rempoter votre plante avec un terreau de bonne qualité, vous pouvez vous abstenir d’appliquer de l’engrais durant les 1 ou 2 premiers mois.

Hors climat tempéré: Ce calendrier fonctionne dans l’hypothèse où vous vivez en climat tempéré. Dans un climat qui ne connaît pas de gelées hivernales régulières, continuez à fertiliser vos plantes d’intérieur tout au long de l’hiver, mais faites-le à la moitié de la quantité et de la fréquence de vos applications estivales. Encore une fois, cela est dû aux niveaux de lumière plus qu’aux températures. Et si vous vivez dans un climat tropical, où il fait chaud en permanence, continuez à fertiliser vos plantes d’intérieur en été toute l’année.